Respecter ses propres rythmes

Respecter ses propres rythmes

Nombreuses sont celles et j’en fait partie, qui mettont en place des comportements qui sabotent nos propres rythmes, quelque fois même à notre insu. En effet, dans le brouhaha de la vie, aspirées par les sollicitations extérieures, nous n’exerçons plus notre pouvoir créatif.

leaves-345319_1280

 

A vouloir essayer de faire rentrer : « encore une dernière petite chose » dans notre planning déjà surchargé, ou l »on court après le temps, le chat, les enfants, les courses, le sport….on ne se laisse pas de temps libre, pas de respirations, bref on manque d’air ! On fini par s’épuiser, et le stress s’invite dans nos agendas. En parallèle, on passe son temps à s’excuser de n’être pas….. et à se sentir coupable de ne pas…. assez…

Et le summum, la cerise sur le gâteau ! Au milieu de tout cela, on a envie de trouver de la place pour se faire du bien, alors ? et bien, je vous le donne en mille  : on continue à remplir, et c’est le piège  !

Sans intervalle entre le son et le silence, il n’y aurait pas de musique, comme la solitude et les moments passés ensemble créent l’harmonie, c’est aussi l’intervalle entre l’action et la réaction qui aide à vivre plus pleinement.

La solution : accorder de la place au vide, au non faire, cela veut dire abandonner, lâcher prise, et établir des priorités. C’est le prix à payer pour que notre être retrouve son harmonie, sa raison d’être.

girl-863340_1280

 

Quelques pistes pour se mieux se respecter : 

Ne réagissez pas immédiatement à chaque invitation, chaque proposition qui vous est faite, laissez-vous le temps de la réponse.

Ne répondez pas à tous les appels téléphoniques, laissez votre messagerie jouer son rôle de tampon.

Accepter de perdre du pouvoir à la maison: déléguer, partager, inviter les autres à prendre leur part, établissez un planning des responsabilités.

Apprenez à dire non, c’est le meilleur moyen de se respecter.

Etablissez vos propres priorités : qu’est ce qui compte vraiment à mes yeux, à mon coeur en ce moment ? et ne vous épuisez pas à dépenser trop d’énergie dans le reste.

La citation 

La liberté commence quand vous prenez conscience
que vous n’êtes pas l’esclave de votre mental. 

– Eckhart Tolle