Naturopathie, les bienfaits du jeune

Naturopathie, les bienfaits du jeune

Jeune

Naturopathe à Villefranche sur Saône je vous explique les bienfaits du jeune.

Chaque année au printemps, depuis trois ans, j’expérimente le jeune. Cela au travers de différentes expériences, toutes aussi riches d’enseignement les unes que les autres, car rien ne vaut l’expérience. Alors, je partage le vécu et les bienfaits de cette semaine de jeune avec vous. 

SEJOUR JEUNE

 

Ma motivation

Elle est, comme à chaque fois, de vivre des choses, de le traverser avec toutes ces couleurs  et d’en retirer des enseignements ! Cela veut dire aussi identifier  et me pose sur mes peurs, mes points de résistance. Mais aussi, voir comment je suis capable ou pas de dépasser cela, avec le désir de toujours mieux me connaitre. L’envie de partager et transmettre cette expérience  auprès de mes clientes est aussi quelque chose d’important naturellement .En tant de Naturopathe, naturellement, identifier les effets et bienfaits du jeune sur tous les plans, que cela soit physique, émotionnel, spirituel. 

Les bienfaits du jeûne : Retour d’expérience

J’apprends toujours ! mon précédent  jeune avait duré 4 jours, en travaillant en parallèle. Je parle là d’un travail physique, avec des déplacements, des horaires extensibles. Je me suis aperçue que cela n’était pas, mais alors pas du tout compatible (fatigue, non respect de mon rythme physiologique) avec le jeune de plusieurs jours. Je le déconseille vivement ! D’autant plus que j’avais moyennement respecté la remontée alimentaire, et là mon corps n’a pas aimé. Donc, en résumé : jeuner n’est pas juste un « stop and go » avec la nourriture et on repart dans sa vie comme si de rien n’était, Notre corps n’est pas une machine. Il a besoin d’être entendu, respecté avec  douceur. 

Je conseille par contre de jeuner 1 jour par semaine, et cela se passe sans aucun problème. C’est un vrai moyen pour se mettre en lien avec sa vraie faim. Reconnecter les signaux de faim et de satiété qui ont été perdus, également. Tout comme, alléger son corps à un moment donné et lui permettre de rajeunir à chaque fois !

Mon jeune de ce printemps, Naturopathie, bienfaits du jeune

J’ai donc décidé cette année de me donner les moyens d’expérimenter le jeune dans de bonnes conditions ! C’est à dire, se couper de mon quotidien et partir une semaine en groupe, jeuner en Bourgogne, perdue dans la campagne Charolaise.

Déconditionnement 

Le jeune c’est aussi une mise en condition ou je dirai plutôt un déconditionnement , et ce n’est pas un vain mot. Il me parait indispensable de couper de son quotidien pour se retrouver avec soi. Se reconnecter à son corps, se mettre à son écoute et dans le ici et maintenant. 

SEJOUR JEUNE

Ensemble, plus fort 

J’ai vraiment aimé vivre cette expérience au sein d’un petit groupe de 6 personnes. J’ai trouvé cela joyeux de se sentir entourée, de partager ce qu’on traverse chacun au jour le jour. Bref une petite famille  ou chacun se révèle aux autres dans toutes ses dimensions et nourrit le groupe. Que cela soit, dans les moments réjouissants, oui il y en a  ! Que cela soit autour du jus du matin ou du bouillon du soir, ou lors des balades, des discussions du soir. Mais aussi dans les moments plus compliqués que sont : les retours de nuits bien agitées, les matins fatigués, les moins bien émotionnels. La aussi, le groupe est soutenant, bienveillant, avec une bouillote par ci, un mot doux par là. 

Le pouvoir dynamisant de la nature

Vous n’imaginez pas randonner en jeunant ? Et bien c’est tout à fait possible, même jusqu’à 69 ans (merci Bruno pour ta présence !). Notre corps a des capacité que nous sous estimons  véritablement. Nous avons randonné, au gré de la météo, entre 8 et  10 km par jour, Quels bienfaits, pour le mental et pour le corps.

Mon côté Naturopathie, bienfaits du jeune : il est indispensable de mettre le corps en mouvement pour aider à évacuer les toxines du corps, pour l’oxygéner, pour relancer les métabolisme. C’est bien l’objectif de cette semaine !

Traverser les émotions

 Le jeune est aussi une grand nettoyage émotionnel, qui nous traverse. Le jeune nous laisse le temps de ressentir les émotions en présence que ce soit le jour ou la nuit. Ce moment suspendu nous amène indéniablement à leur faire face dans l’accueil comme dans le rejet. Les ressentir pleinement, les identifier ! Les rêves peuvent venir nous apporter leur lot de messages, de ressenti, d’émotions. Même si l’on ne comprends pas tous, notre inconscient va lui aussi faire son ménage. La méditation en pleine conscience, l’hoponopono et la musique, m’ont accompagnés durant ce séjour, et sont de vraies clés pour moi. 

La perte de poids 

Il est certain que ce n’est pas la raison qui m’a poussée à jeuner, vu mon gabarit ! Toutefois, je note que dans mon groupe, 3 personnes sur 6 venait jeuner avec l’objectif de décrocher en terme de poids. Cela a été le cas, naturellement avec des pertes évoluant entre 4 et 6 kilos. Mais chacun était bien au fait que le jeune ne peut jouer que le rôle de starter, il n’est pas  longtemps magique . Si vous revenez à vos anciennes habitudes alimentaires et mode vie (sucres, gras, céréales) le corps reprendra ce qu’il a perdu ! Mais quelle belle motivation j’ai vu chez ces jeuneurs qui voyait la balance fléchir. 

Le jeune  peut être très intéressant pour se détacher des pulsions sucrées. Cela,  à condition de repartir sur une alimentation cétogène, qui limite les glucides au quotidien, voir mon article sur les petits déjeuners cétogènes et voir le livre sur les bienfaits de l’alimentation cétogène pour diabétiques. 

Les douleurs 

Et bien, oui, mesdames, on va parler de ce qui faisait mal ! Disons le clairement, j’avais une tendinite aux épaules, qui ne demandait qu’à se réactiver. Et bien, disparue ! Le jeune est magique pour les douleurs inflammatoires qui finissent par ITES , comme arthrite, tendinite, dermatite… et pour les OOSES aussi comme : arthrose, dermatose….

Mon côté Naturo : il est toujours intéressant de savoir pourquoi ? C’est simple, vos corps se libère de toxines, ici les acides et une fois qu’ils sont libérés, les douleurs partent avec. Alors de là à dire que cela est définitif et soigne tout, je ne dirai absolument par cela. Pour autant il y a de nombreuses situations ou le jeune est salvateur. 

Etre pleinement là

Ce que je constate à chaque fois que je jeune, c’est cet effet salvateur du ralentissement qui s’installe en moi. Je prends le temps de vivre, se ressentir la vie me traverser ! Je le ressens dans tout mon corps. J’ai enfin l’impression de vivre au rythme qui devrait être le mien, sans que mon mental invite, toutes les cellules de mon corps, à courir non stop ( version le hamster dans sa roue infernale). Mon vrai grand challenger est vraiment de garder ce calme intérieur, cette solidité, cet alignement corps/mental. Mon Mantra : Faire moins, c’est sûr !

Un grand merci à Annabelle pour son accompagnement , en semaine de jeune, son dévouement pour nous chouchouter, au coeur de sa belle campagne d’Uxeaux. 

La joie des dons de la nature 

Et oui, il y a ce moment magique ou l’on revient à table avec des assiettes pour RE manger ! C’est un moment très enthousiasmant. Un moment magique, plein de merveilles pour les yeux, en attendant de réveiller les sens endormis. Un grand merci à dame nature pour sa grande générosité vis à vis de tout ce qu’elle met à notre disposition au quotidien.

Alors réjouissons-nous!  Remercions et respectons cette terre nourricière, protégeons là du mieux que nous pouvons.