Le SOPK ou Syndrome des Ovaires Polykystiques n’est pas une pathologie en soit. C’est un ensemble de symptômes provoqués, par un trop plein d’hormones, mais pas que féminines, comme on pourrait le croire, mais bien aussi masculines.

MECANISME

L’équilibre hormonal est orienté vers une hyper androgénie, c’est-à-dire d’un trop plein d’hormones mâles La .testostérone, la DHEA et l’androstérone vont freiner le cycle féminin , marqué par un équilibre fragile entre œstrogènes et progestérone.

LES SYMPTOMES DU SOPK

  • Règles rares ou absentes totalement.
  • Anovulations = ou plus précisément, une infertilité avec difficultés diverses à lire son cycle. En symptothermie : on ne verra pas la glaire cervicale fertile évoluer normalement. Et la température mettra beaucoup de temps à monter après les règles. Deux signes que l’ovulation « tarde », met du temps : le pic œstrogénique est freiné, avec récurrence.
  • Acné, hyper pilosité (hirsutisme) sur le visage ou à des endroits ou elle n’est pas attendue. OU inversement, une alopécie : des chute des cheveux sur le crane.
  • Changements d’humeur, agressivité, dépression …Elles sont alimentés par le déséquilibre chronique. On constate beaucoup de testostérone : et des œstrogènes déséquilibrés : trop ou pas assez.
  • Des soucis de poids : obésité ou poids normal

DEUX PROFILS DE FEMMES

Un profil avec une hyperglycémique chronique et bien installée

C’est un profil que l’on rencontre souvent : cela a eu un impact sur votre équilibre hormonal.

Comment ? Par une alimentation trop sucrée, manque de sport, sédentarité. Cela peut être aussi : stress, manque de sommeil,. C’est aussi quelque fois un métabolisme pas opérationnel : le foie et les muscles ne répondent pas correctement au glycogène. , D’ou une production permanente d’insuline, ce qui peut élever le taux d’androgènes.

Ainsi, souvent les surrénales s’activent, et le cortisol est déséquilibré, entretenant, des soucis hormonaux.

Ainsi, une prise de poids est présente. Des problèmes métaboliques apparaissent. De l’acné, de l’hirsutisme, une perte de cheveux peuvent être présents.

Ce sont les taux élevés chroniques d’insuline qui stimulent les ovaires dans leur production de testostérone. Cela perturbe l’ équilibre entre œstrogènes et progestérone, impliqué dans la peau et les cheveux. Déoulent les maux de tête, la rétention d’eau, d’absence de règles .

un profil avec une intoxication et une inflammation forte

L’intoxication chronique est entretenue par une combinaison de facteurs. Le stress, le manque de sommeil, une alimentation beaucoup trop « pro inflammatoire », mais aussi par des perturbateurs endocriniens ingérés, qui ont pu dérégler les hormones.

Des intolérances alimentaires peuvent être perturbateurs endocriniens. Les traitements pris de par le passé, les contraceptions hormonales. Plus elles ont été commencées jeunes : plus cela est une pollution importante (implant hormonal, pilule, injections hormonales …). Certaines femmes ne sont pas en surpoids, , mais ont un taux d’œstrogène inférieur à la normale, ce qui les empêche d’ovuler et de produire de la progestérone.

ACCOMPAGNEMENT EN NATUROPATHIE

  • DETOXIFIER LE CORPS : c’est la priorité , car un foie qui fonctionne bien c’est un foie qui va éliminer les hormones. Et dans le cas des SOPK, il y a une hyperoestrogenie, qu’il faut maitriser.
  • JOUER SUR L INFLAMMATION, La nutrition est la bchanase du travail car l’alimentation est un gros vecteur d’inflammation, les plantes viendront accompagner ce travail.
  • REGULARISER LES HORMONES : oestrogénique et testostérone, mais il faut être patient car le cycle hoemonal se calle sur 2/3 mois.
  • FAIRE LA CHASSE AU STRESS. En effet le stress engendre de l’inflammation, et c’est le chat qui se mord la queue;

Changer son mode de vie :

  • Faire la chasse aux sucres et dire (stop aux sucres et farines blancs,
  • Supprimer les excitants : tabac, café, alcools
  • Limiter les produits laitiers, gros pourvoyeurs d’infammation, de perturbateur
  • manger de bonnes graisses
  • surveiller votre taux de vitamine D
  • mettre en place des technique de lâcher prise

Pour votre accompagner dans le SOPK : catherine hebert bion

sopk et naturopathie
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial