Voila un sujet pas facile en tant que parent, alors voila quelques pistes

Vos enfants approchent de la puberté, ou commence à sortir avec des copains et copines, bref, c’est un moment ou les mamans s’inquiètent : faut-il parler de contraception et de sexualité à son ado ? et si c’est un garçon est bien à moi d’en parler ? Est ce que cela les incite à se confronter plus vite à cela, ou ne pas en parler les exposent ils à plus de risque ? Ne rien dire, est-ce les exposer à des rapports sexuels à risque ? Qui ne sait pas poser ces questions ?

Première chose : comment vous sentez vous avec cela ? Si c’est important de parler d’amour et de sexualité avec vos enfants et que vous avez envie d’être actrice, alors lancez vous ! Alors oui, mais bon, des petits tuyaux seraient bienvenus, non ?

Mais si ce n’est pas le cas, ne compter pas sur l’école pour leur transmettre les infos hormis de savoir ce qu’est un vagin, un utérus(je me rappelle encore ma mère qui me disait : écoute bien ce qui te sera dit à l’école !!!!), et a part çà, il est ou le bonheur !!!! alors sachez d’abord que les filles parlent beaucoup plus facilement de ce sujet avec leurs copines. Après pour qu’elles ai de bonnes informations, il y a de nombreuses sources et personnes relais, encore faut il le savoir ……

Si le sujet est difficile à aborder, ou qu’en face on a une huitre ou une autruche, cela ne veut pas dire qu’aucun dialogue n’est possible ! Car cela peut avoir une connotation tabou, en tant que parents, il est possible de mettre des jalons à dispos : des lectures, des adresses de sites.

Prendre soin

Si vous souhaitez que votre fille ou bien que votre fille souhaite aller voir un professionnel de santé, préférer la sage femme au gynécologue ou médecin généraliste. Pourquoi ? Les sages femmes accompagnent les femmes dans l’enfantement, sont dans la rondeur, accueillera votre fille dans la bienveillance, privilégie le bien être, parle émotions, ressentis, et ne sera pas invasive en cassant ce beau rapport respectueux au corps qu’il est nécessaire d’avoir pour être bien dans sa vie du feminin. Ce qui ne sera pas le cas en allant voir une gynécologue qui ne voit que le corps, la contraception.

Cela me parait vital, pour que la relation au corps de nos jeunes filles, se fassent dans l’accueil, l’acceptation, l’harmonie.

Parler d’amour

Il me parait essentiel que la première empreinte de l’amour soit belle et positive. Mettre en avant la beauté et la finalité du corps qui est fait pour aimer et donner la vie, en parlant du décalage avec le cœur émotionnel et le corps. Souligner l’importance de la rencontre, le sens de la relation. L’impossibilité de séparer le corps et le cœur, l’amour est le langage du corps. Le bonheur d’aimer, quand les coeurs de l’homme et de la femme sont plein d’amour, les mots ne suffisent plus ils vont se le dire avec le corps, C’est comme un débordement de l’amour du coeur dans le corps. Je crois que c’est aussi grandement important de les rassurer.

Informer, s’informer

Trouver des informations à partager avec les jeunes, qui leur parlent bien sur un ton de leur âge, et bien voilà pistes. Voici des sites internet que je trouve très pertinent pour les parents comme pour les jeunes (garçons et filles bien sûr), ma fille valide , ouf !!

Un livre : COMMENT C EST L AMOUR (sexualité et sentiments) 60 questions posés par les jeunes .

ON SEXPRIME

FIL SANTEJEUNES

CHOISIRSACONTRACEPTION

Si vous avez aimé, partagez
Parler contraception avec vos adolescents
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial