Perméabilité intestinale, candidose et gluten, quels sont les liens ?

Lorsque l’on a des troubles digestifs qui sont présents depuis des années, après des années d »errance ou la médecine classique vous dit qu’il faut faire avec Madame !

Et bien je vous le dis : ce n’est pas normal d’avoir mal au ventre, de n’exister que par son système digestif !

Alors c’est l’alternance entre des période de ‘moins pire’ avec des périodes de ‘trop pire’  Il y une prise du poids (le poids des toxines !) qui côtoie la fatigue, les douleurs diffuses, les troubles de digestion quand ce ne sont pas des migraines, des problèmes hormonaux, des sautes d’humeur …

Et c’est à partir de là, qu’on commence à parler de  perméabilité intestinale, éventuellement de candidose, et du gluten.

Quelques éclaircissements !

Le candida albicans

(l’une des bactéries qui se trouve dans l’intestin de nous tous) mais en trop grande quantité devient pathogène et peut alors sur stimulant le système  immunitaire et favoriser l’hyperperméabilité intestinale.La candidose entretenue pendant un longue durée, peut être l’un facteur de déclenchement de la maladie coeliaque. Et notons aussi que la dysbiose  (déséquilibre du microbiote de l’intestin), entrevue dans le temps favorise la candidose. A partir du moment où l’on a un ‘penchant à la candidose chronique’, il y a une augmentation des pathologies qui peuvent être liées directement ou indirectement, comme :  le la thyroïdite d’hashimoto, le diabète,le surpoids, certains cancers, la dyslexie,  l’autisme, la maladie d’Alzheimer. 

 

Quant au gluten : 

il va amplifier la réponse du candida. La ‘barrière intestinale’ ne se ferme plus et tous les toxiques et les parasites peuvent entrer. Il contient des ‘forme de protéine’ qui peuvent interférer avec les récepteurs  sensoriels, cognitifs, émotionnels et qui peut engendrer un état de fatigue, de léthargie, problèmes de sommeil,  de  douleurs, et d’anxiété. Il n’est donc pas à l’origine de la perméabilité intestinale, mais il va en rajouter une couche !

La perméabilité intestinale :

c’est pas visible, on ne peut pas la voir sur une écho, un scanner….. alors évidemment ! Seuls les symptômes décrits par les personnes permettent de reconnaitre une perméabilité intestinale : douleurs, diarrhée, eczéma, anxiété, intolérances alimentaires…De plus, cela peut engendrer une moins bonne absorption des nutriments essentiels présents dans l’alimentation (notamment le fer, le zinc et la vitamine B12). Et pour  compenser le dysfonctionnement de l’intestin et éliminer les toxines, le foie est trop sollicité et se fatigue. Le stress en rajoute une couche, là aussi. 

Bref, vous l’aurez compris, on ne rigole pas avec la candidose, et nombreux sont ceux qui en sont porteurs, mais qui ne le savent pas !

 

Si vous avez aimé, partagez
candidose, perméabilité intestinale et gluten
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial