Qui ne s’est pas sentie débordée, happée par la vie…

Je parle des moments de notre vie ‘matérielle’ ou l’on se sent débordée, dépassée par tout ce qu’on se fixe comme « devant être réalisé.

l’impression que notre to do list quotidienne nous  contrôle plus qu’on n’a de contrôle sur elle. Comme une liste de surviver, sans laquelle on va être sous l’eau.

Et bien je vous propose d’Organiser votre temps comme on range des objets dans un vase : l’histoire des cailloux que je trouve simpliste très riche d’enseignement.

 Si l’on veut  remplir remplir un grand vase d’eau (votre vie) , de sable, de graviers et de gros cailloux, il n’y a pas de secret, il faut d’abord y ranger ses gros cailloux, puis les gravillons, puis le sable, et enfin l’eau.

Tout cela pour vous inviter à identifier dans nos vies nos gros cailloux , vos graviers… et  laisser du vide.

et  dire NON  à ce qui nous encombre .

C’est la même chose pour vos projets de l’année.  Mais comment sait-on ce qui est « gros caillou » ?

C’est une action pour laquelle on a envie de répondre  yes !

et donc ce qui n’est pas clairement « oui » doit être considéré comme clairement « non » . Ce qui n’est que : oui du bout des lèvres doit être considéré comme non (je ne m’inscris pas dans le désir des autres). Seul ce qui est « Yes ! » est un gros caillou et doit figurer dans vos objectifs à vous.

Il y a les gros cailloux qui s’imposent et les graviers qui pourraient nous faciliter la vie, nous apporter de la joie, ne les oubliez pas.

Ce qui importe est de mettre le doigt sur ce qui compte vraiment pour soi.

Si vous avez aimé, partagez
Ma théorie du vase aux cailloux
Étiqueté avec :    
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial