L’alimentation vivante m’intéresse de plus en plus, par sa simplicité, son haut potentiel de vitalité, sa capacité à transmettre la vie par l’énergie solaire que les aliments ont emmagasinés, nécessaires pour créer et régénérer nos cellules. Car aujourd’hui manger équilibré ne suffit plus !

tomato-1647178_1280

Il faut rechercher une alimentation de haute vitalité , des aliments qui sont ultra riches en oligo éléments, vitamines et minéraux , enzymes et…. bon gras, j’allais oublier !  Concrètement, ce sont  des recettes ou l’on privilégie les sucres naturels issus de fruits, les sources de protéines naturelles comme les graines germées, les graines, fruits oléagineux, les fruits et légumes crus et fraîchement cueillis...

Pourquoi ?

  • Les enzymes : Le principal rôle des enzymes digestives est de favoriser l’absorption des nutriments en améliorant la digestion. Le pancréas et le foie produisent une partie des enzymes digestives de l’organisme, le reste devant provenir d’aliments crus. Manger des aliments cru non transformés est donc vital car il demande peu d’enzymes à l’organisme pour que la digestion se fasse bien. Ce qui permet au corps de réserver la sécrétion de ses propres enzymes pour le fonctionnement ‘interne’. Les enzymes sont détruites entre 42 et 45°C !
  • Les vitamines : elles sont détruites à partir de 60°C pour les plus délicates (les vitamines hydrosolubles) et 120°C pour les plus ‘costauds’ (les vitamines liposolubles).  Elles sont indispensables à la croissance et au fonctionnement de notre organisme.

La cuisson ?

Une température de cuisson trop élevée détruit toutes les vitamines et rend les corps gras nocifs, et les minéraux sont jetés avec l’eau de cuisson… d’ou l’intérêt de la cuisson douce respectueuse de l’aliment. Moins les aliments seront cuits, plus ils seront digestes et plus ils seront nutritifs. Et n’oublions pas que les aliments crus contribuent naturellement et fortement à l’équilibre acido basique.

Quelque soit le mode de cuisson choisi, commencer les repas par des crudités. Riches en enzymes, elles aideront  la digestion des autres aliments cuits du repas. Soyez vigilant à la qualité et à la fraicheur du cru.

De là à manger cru et exclusivement cru toute l’année, cela n’est pas accessible et bénéfique pour tous. Je pense entre autres aux ‘colopathes’, aux frileux, aux tempéraments nerveux. Mais, mettre plus de cru dans son alimentation quotidienne est vraiment un réflexe de bonne santé.

Et si on parlait gourmandise !

Oui le cru,  c’est bien plus que manger des crudités : ça tout le monde connait ! Partez à la découverte des soupes crues, elles sont merveilleuses : ultra gouteuses, gourmandes, nourrissantes et c’est la saison !

Soupe crue de champignon: un pur délice !

leek-791805_1280

préalable : mettre les bols dans un bain marie afin qu’ils gardent bien la chaleur.

  • 1/2 oignon ou un petit oignon
  • 1/2 avocat
  • 1 cuillerée à soupe de purée d’amande complète ou des noix de cajou (+/-8)
  • 1 cuillerée à soupe d’extrait de bouillon ou un cube de bouillon ou du tamarin ou du miso.
  • laver 5/6 champignons, un peu de persil, un peu d’ail, les ajouter à la préparation de base. Finir en rajoutant de l’eau tiède et servez.

Et si vous voulez en savoir plus, aller sur le site d’Irène Grosjean, il y a plein de vidéos sur les recettes et sur les bénéfices de manger cru : http://www.santenaturopathie.com/fr/recettes.

A très bientôt avec de nouvelles recettes crues et gourmandes.

 

 

 

L’alimentation vivante : oui à la vie !
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial